Super Team

Publications > Research Papers > Comment les consommateurs identifient-ils les produits et services durables?
Comment les consommateurs identifient-ils les produits et services durables?

Une étude réalisée en 2011 par My Sustainable Canada dresse un portrait actuel du consommateur canadien du point de vue de son comportement en matière d’achats écologiques. L’objectif du projet était de déterminer d’une part la manière dont les consommateurs reconnaissent les produits et services durables, d’autre part le niveau réel de durabilité de leurs achats ménagers. Dans le cadre d’une étude à plusieurs volets, les chercheurs ont dans un premier temps abordé des acheteurs à l’extérieur de magasins de détail à Guelph et Montréal, acheteurs qu’ils ont questionnés sur leurs achats et auxquels ils ont ensuite demandé de remplir un inventaire à domicile. Parmi les 115 produits et 20 services listés, les acheteurs ont coché ceux dont ils disposaient et identifié ceux qu’ils pensaient être durables. La réelle durabilité des produits et services dont ils disaient disposer a été établie, et un index de durabilité du foyer a été conçu pour comparer les renseignements fournis par les 104 foyers participants.

Cette étude livre un certain nombre d’autres informations sur le comportement d’achats écologiques à l’heure actuelle. Par exemple :

  • 81 % des répondants selon laquelle le magasin dans lequel ils venaient de faire leurs achats ne proposait pas d’autres produits plus durables répondant à leurs besoins. Cela laisse entendre que la plupart des consommateurs ne sont pas conscients du fait que d’autres choix durables sont maintenant possibles pour un grand nombre de catégories de produits qu’ils achètent régulièrement.
  • Les produits pour lesquels les consommateurs sont le plus systématiques quant à la manière dont ils déterminent la durabilité sont les réfrigérateurs (69 % la déterminent sur le symbole ENERGY STAR), les véhicules motorisés (56 % sur le rendement du carburant), les piles (55 % sur le fait qu’elles sont rechargeables) et les ampoules électriques (55 % sur l’efficacité énergétique). 
  • Les consommateurs ne font de vrais achats durables que dans quelques catégories de produits : gros électroménager, produits de nettoyage domestique, aliments et produits du papier. C’est pour leurs achats de produits technologiques et de soins personnels qu’ils ont le comportement le moins durable.
  • Les activités qui nécessitent un changement comportemental et un engagement fort envers la durabilité enregistrent un faible taux de participation. Celles-ci comportent l’achat d’énergie verte, l’utilisation d’un programme de partage de voitures, et l’achat d’aliments issus de l’agriculture soutenue par la communauté. 
  • L’étape de vie du consommateur, son niveau d’études et la taille de l’espace de vie de son domicile concourent tous à son comportement en matière d’achats durables. Les consommateurs dont les foyers ont les pires scores de durabilité sont ceux qui ont étudié à l’université, possèdent leur maison et vivent en foyers de 2 personnes ou plus.

Pour ce projet de recherche, My Sustainable Canada a reçu un financement du Programme de contributions d’Industrie Canada en faveur des organisations sans but lucratif de consommateurs et de bénévoles. Les opinions exprimées dans ce rapport ne sont pas pour autant celles d’Industrie Canada ou du Gouvernement du Canada.

Équipe du projet :

Linda Varangu, M.Eng.
Directrice, My Sustainable Canada

Tania Del Matto, M.ES.
Directrice, My Sustainable Canada

Brendan Wylie-Toal, B.Sc., HBOR
Gestionnaire du programme et de la recherche, My Sustainable Canada

Marc Hébert, B. Comm.
Chercheur régional, My Sustainable Canada

Paulette Padanyi, Ph.D.
Professeure agrégée
Department of Marketing and Consumer Studies, University of Guelph

P. Wesley Schultz, Ph.D.
Scientifique chevronné, Action Research, inc.
Professeur de psychologie, California State University

Coral M. Bruni, M.A.
Analyste de données, Action Research, inc.

Colleen Thorpe, M.Env.
Gestionnaire de projet, Équiterre
 
Catherine Gauthier
Adjointe à la recherche, Équiterre